QUI ? OU ? QUAND ? COMBIEN ? PARTENAIRES
CONTACT
 
Daniel et Annie

Sur cet article je vais démonter le mythe d'Intel qui affirme que la fréquence n'est plus un argument pertinent en ce qui concerne la puissance de calcul des processeurs. Je n'utiliserai pas d'appareils de mesure, pas de benchmark, ni de jargon incompréhensibles pour le profane. Juste ce que nos ordis apprécient le plus, la logique.

Imaginez que vous êtes au pied d'un immense tas de sable, armé d'une petite cuillère. Chaque seconde vous prenez une cuillerée de sable que vous versez dans le grand trou qui se trouve derrière vous. Inutile de dire que ça va prendre un moment...

Pour vous comparer à un processeur mono cœur vous n'avez donc qu'une cuillère, mais il est facile de deviner que plus vous accélérez le mouvement, plus le tas descendra vite.

Pour un processeur multi-coeur, il suffit de multiplier le nombre de cuillères. mais il est toujours logique et pertinent de comprendre que plus on s'active, plus le tas descend. Si vous avez deux cuillères et que vous fassiez un mouvement tous les dixièmes de secondes, vous irez plus vite que quatre cuillères toutes les secondes. La fréquence est donc déterminante pour la puissance de l'ordinateur, CQFD.

Donc avant d'acheter les hybrides type surface de Microsoft ou Spectre de Hewlett Packard animés par des proc à 900MHz, il convient de les comparer avec des portables de la même gamme de prix. D'un côté un mi-ordinateur poussif et mi-tablette de l'autre un ordinateur Gamer avec un proc à 2,4 voir 2,6GHz... Une machine cantonnée à de pauvres tâches bureautiques contre une qui tutoie les jeux. Une petite brouette contre un tractopelle... Pour le même prix !